PQR : Un été au Courrier de l’Ouest

YUriko Takagi, au musée d'Agesci devant son exposition Sei, le 7 juillet 2015. Photo H.P. / LE COURRIER DE L'OUEST

Yuriko Takagi, au musée d’Agesci devant son exposition Sei, le 7 juillet 2015. Photo H.P. / LE COURRIER DE L’OUEST

Après deux mois au Courrier de l’Ouest à Niort, quelques sujets marquants de cet été 2015 dans les Deux-Sèvres.

Une photographe de renom à Niort

Ici, l’artiste Yuriko Takagi, de passage dans les Deux-Sèvres et plus précisément à Niort au musée d’Agesci, livre deux expositions d’une beauté saisissante. Dans sa collection “Sei”, en noir et blanc, elle capture les fleurs dans une série surprenante et pleine d’émotion.

Télécharger (PDF, 543KB)

Un corps d’enfant retrouvé dans un étang

A Saint-Martin de Sanzay, le 10 août 2015, au bord de l'étang où les squelettes ont été découverts. Photo LE COURRIER DE L'OUEST

A Saint-Martin de Sanzay, le 10 août 2015, au bord de l’étang où les squelettes ont été découverts. Photo LE COURRIER DE L’OUEST

Dimanche 9 août, voilà un jour qui risque de rester mémorable pour ce pêcheur à Saint-Martin de Sanzay. En plene après-midi, cet habitué des lieux remonte un crâne humain dans ses filets. Il décide alors d’appeler la police. Problème : la police scientifique, en fouillant le fond de l’étang, trouve un autre cadavre, cette fois dans une voiture, ce qui ressemble fortement à un suicide. Le crâne, plutôt petit, n’est lui officiellement toujours pas identifié…

Télécharger (PDF, 617KB)

Télécharger (PDF, 462KB)

Vous connaissez le lancer de bouillettes ?

Le lancer de bouillettes, une discipline toute nouvelle aux adeptes déjà nombreux. Photo LE COURRIER DE L'OUEST

Le lancer de bouillettes, une discipline toute nouvelle aux adeptes déjà nombreux. Photo LE COURRIER DE L’OUEST

Exoudun est bien la commune la plus exotique des Deux-Sèvres. Nouvelle trouvaille en date pour animer la vie de la commune : un concours mondial de lancer de bouillettes, cet appât favori des pêcheurs. Avec pour obligation de d’adhérer à la Fédération Internationale de Lancer de Bouillettes sur Gazon, la pas très sérieuse FILBG. Et pour les spectateurs, ils ne sont pas en reste : un concours de Miss et Mister Bouillette est organisé.

Télécharger (PDF, 673KB)

Télécharger (PDF, 678KB)

La mosquée de Niort sature

La mosquée de Niort est régulièrement débordée. Photo Marie Delage / LE COURRIER DE L'OUEST

La mosquée de Niort est régulièrement débordée. Photo Marie Delage / LE COURRIER DE L’OUEST

Ici, c’est la mosquée de Niort qui est au centre des discussions. Trop petite pour le nombre de pratiquants, elle est régulièrement débordée lors des rassemblements religieux musulmans, et certains croyants sont obligés de prier à même le sol, dans la rue. Une gêne pour tout le monde et qui dure, à tel point que le préfet a été interpellé par les dirigeants de la mosquée.

Télécharger (PDF, 806KB)

Télécharger (PDF, 662KB)

Agressée en pleine nuit à Niort à l’arme à feu

L'agresion a eu lieu aux alentours de minuit, au Moulin du Roc. Photo d'illustration / VIVRE A NIORT.FR

L’agresion a eu lieu aux alentours de minuit, au Moulin du Roc. Photo d’illustration / VIVRE A NIORT.FR

Cette Niortaise ne pensait pas être victime d’une telle agression, un paisible dimanche soir dans le centre-ville de Niort. C’est pourtant bien un individu armé d’un pistolet qui l’a menacé, avec son compagnon, pour lui extorquer de l’argent et son portable. Le malfrat est récupéré quelques heures plus tard par la police, l’individu ayant même la bêtise de poster une photo Facebook de lui avec une arme sur le compte de la victime.

Télécharger (PDF, 641KB)

Télécharger (PDF, 580KB)

Une ferme et des maltraitances animales découverts

Dans la ferme incriminée, le 4 août 2015, à Saint-Martin-du-Fouilloux. Photo DR/ LE COURRIER DE L'OUEST

Dans la ferme incriminée, le 4 août 2015, à Saint-Martin-du-Fouilloux. Photo DR/ LE COURRIER DE L’OUEST

Publié le 5 juillet, celui-ci relate la maltraitance animale dans une ferme des Deux-Sèvres, dans le nord du département, principalement sur des volailles. Le propriétaire n’étant pas là au moment de l’arrivée des services vétérinaires, nous avons pu voir l’intérieur des hangars, très sales. Sans nourriture, vivant dans les excréments, voire parfois nourries avec des cadavres d’autres volailles, les animaux étaient au plus mal.

Télécharger (PDF, 876KB)

La Une de l’édition du Courrier de l’Ouest – Deux-Sèvres du 5 juillet.

Télécharger (PDF, 875KB)